La robe qui tourne

Une robe, une de plus pour la garde-robe d’Agathe. Elle qui n’aime pas les pantalons se balade en ce moment à l’école en robe et après-ski… Et oui, l’hiver se fait bien sentir cette année!

Pas très tentée par un modèle en particulier, j’avais en tête depuis un moment d’essayer d’improviser un patron moi-même, de façon très empirique hein?!

Je suis partie d’une blouse volantée du commerce (qu’Agathe n’aime pas trop d’ailleurs) pour construire une robe que je voulait ample pour plus de confort. Finalement, je n’ai pas gardé grand chose du modèle de référence si ce n’est la carrure et la longueur des manches. Avec le recul, je me dis qu’en prenant les mensurations correctement, je serais peut-être arrivée au même résultat sans me référer à un modèle existant. Bref!

J’ai entièrement doublé la robe en récupérant une doublure de jupe longue mise au rebut.

04010203

Les cheveux de la demoiselle cachent le haut de la robe (fermée avec des pressions), mais j’ai peut-être un peu trop creusé le col à l’arrière. Rien de bien méchant.05

Et la preuve en image que la robe tourne vraiment (une robe qui tourne, c’est pas vraiment une robe, hein?): ICI!

Patron: maison

Tissu: Tissus Gisèle à la Bresse et passepoil La Droguerie

Publicités

2 réflexions sur “La robe qui tourne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s