Volga qui n’en finit pas

sdr

Il y a des années, j’ai eu un gros coup de coeur pour les modèles C’est Dimanche, en particulier le manteau Sidney. A l’époque, j’avais cousu ce modèles à 2 reprises pour mes garçons ici et ici.

Et puis Agathe est arrivée et j’ai acheté l’équivalent féminin: le manteau Volga.

sdr

Je suis très contente du résultat même si je l’ai terminé un peu tard dans la saison et pour cause, j’ai passé plus de 5 semaine à le coudre…

Honnêtement, j’ai trouvé les explications très peu claires, les schémas ne le sont guère plus, et pour parfaire le tableau, je me suis trompée en décalquant le patron ET en coupant le tissu. J’ai du faire, défaire, refaire, redéfaire, mais j’ai vaincu!

J’ai laissé Agathe choisir le tissu de la doublure qui vient de chez MT et les boutons que nous avons trouvés au marché, à la mercerie ambulante.

davdavdavdav

Je trouve ce manteau vraiment ravissant, le col claudine est très joli, les poches sont les bienvenues, mais je n’ai pas battu de record de vitesse sur cette pièces. Il y a beaucoup de finitions à faire à la main, dont le biais d’ourlet d’1,5m, les 8 boutons… A propos des boutons, ils ne sont que décoratifs, j’ai mis des pressions en dessous pour donner plus d’autonomie à Agathe.

L’incontournable de l’été

sdr

L’été, le soleil, les chapeaux, les casquettes…

Le plus pratique à mon sens, c’est d’avoir (au moins!) un joli bob qui ne prend pas de place, qui se roule pour se cacher au fond d’un sac et qu’on peu dégainer d’un tour de main quand le soleil se montre.

sdrsdr

Pour s’accorder aux différentes tenues (et avoir toujours sous la main un bob « de secours » quand l’autre reste à l’école…), j’ai cousu simultanément 2 bobs pour Agathe.

Un grand merci à mArcredi, la spécialiste des bobs. Sa boutique, c’est par ici!

J’ai ressorti des tissus que j’aime beaucoup, déjà utilisés pour des jupes les années passées. Du Petit Pan pour le Turquoi et des écureuils trouvé au marché aux tissus de Strasbourg.

Elle tourne, elle est rose…

dav

Voici ce que j’appelle une valeur sure. Une robe, rose, et qui tourne! Je n’ai pas concerté Agathe mais je suis certaine que cette robe va lui plaire.

davdav

Cette robe a le haut entièrement doublé, et je suis assez contente de l’assemblage en fourreau et de la pose de la fermeture invisible. Ce patron est particulièrement bien expliqué.

Vous aurez sans doute reconnu le modèle Mini Demoiselle de « Louis Antoinette » (indice sur l’étiquette!).

J’ai acheté le patron pochette sur Showroom l’hiver dernier, j’ai également pris le modèle adulte. Il ne me manque que le tissu idéal pour m’en coudre une également.

l’été à Jakarta

dav

Par ici, les vacances scolaires veulent dire pour les enfants: séjour chez les grands-parents.

Pour moi, ça veut dire: du temps pour coudre 🙂

Pour préparer la garde robe d’été d’Agathe, j’ai associé un coton léger avec des coeurs, des étoiles et des paillettes (si, si, mais il faut dire qu’elles ne ressortent pas bien à l’écran) au modèle Jakarta du dernier numéro de La maison Victor (mai /juin 2018).

dav

dav

Le détail des manches et de l’encolure qui se ferment avec un noeud est très joli, et les poches, bien que minuscules, trouveront sans doute une fonction!

Cherry time!

donna01

L’été dernier, j’ai eu envie de couper dans mon coupon de cerise pour une dernière cousette estivale.

N’ayant pas eu d’été indien en 2017, cette chemise est allée directement dans le placard pour passer l »hiver…

Il est donc temps de vous présenter Donna, de La maison Victor, issu du magazine de mai/juin 2016.

donna02

Le tissu a été shoppé il y a longtemps, chez Henri Henriette.

Sureau, la robe

Au milieu des cousettes réalisées depuis un moment mais pas encore postées, il y a la robe Sureau de Deer and Doe.

Je l’ai terminée il y a plusieurs mois et je la porte souvent. Elle est con-for-table!

Bref, je l’aime beaucoup même si pour la prochaine version, je devrai retravailler l’encolure qui baille un peu.

010203

Voilà, je n’en dis pas plus si ce n’est que cette robe m’a remémorée une vieille chanson de mon enfance.

Vous aussi vous écoutiez Anne Sylvestre?

Parmi mes cousette, la robe Belleville

Non, non, non, je n’ai pas délaissé la couture.

Mais ces derniers temps, par trop le temps de partager ce qui est sorti de ma machine à coudre. Coudre ou blogger, j’ai du choisir! Je dois avouer que pour moi, le plus compliqué c’est encore de prendre le temps de faire des photos.

Mais là, j’ai pas mal de choses à vous montrer, j’ai essayé de commencer à rattraper mon retard et je suis enfin prête à vous parler de la robe Belleville de chez Louis Antoinette Paris.
dessin-technique-robe-belleville-louis-antoinette-paris-mode-femme

A la sortie de ce patron, je n’étais pas emballée par le modèle. Je n’aimais pas trop le tissu choisi par la marque pour mettre en avant cette robe, le tencel bleu/gris me semblait trop mou, trop terne. Et puis comme d’habitude, plusieurs versions ont été publiées sur la toile, et j’ai été conquise.

Voici ma version, cousue dans une viscose Lundi Morata pour Mondial Tissu.

010302Ce modèle est plutôt rapide à coudre, il m’a bien plu!

La robe est agréable à porter même si je dois mettre une petit épingle à nourrice pour maîtriser le décolleté. Les poches sont super pratiques, bref, je valide!

J’ai pas mal de patrons de cette marque qui attendent leur tour, et ce ne sont que des robes.

Il y en a même une qui est en cours en ce moment… Je reviendrai donc bientôt vous parler de la robe Plume.